Enpq - Pompier 2 - Examen Diagnostique - OPération

24 Questions | Total Attempts: 640

SettingsSettingsSettings
Please wait...
Enpq - Pompier 2 - Examen Diagnostique - OPration

Toutes les questions de ce quizz ont été prise du questionnaire de l'ENPQ Programme Pompier 2


Questions and Answers
  • 1. 
    1. Le pompier A affirme qu’un pompier qualifié au niveau Pompier II doit posséder les compétences générales requises pour être capable de prendre le commandement d’une intervention d’urgence; pour transférer le commandement; et pour connaître les limites de responsabilité d’un officier de première ligne. Le pompier B affirme qu’un pompier qualifié au niveau Pompier II sera capable de faire partie d’une équipe de sauvetage spécialisé en espaces clos et de descendre avec les autres membres de l’équipe afin de participer au sauvetage. Qui a raison?
    • A. 

      A) Le pompier A

    • B. 

      B) Le pompier B

    • C. 

      C) Les deux pompiers

    • D. 

      D) Aucun des deux pompiers

  • 2. 
    2. La remise en état des appareils, des équipements et de l’outillage après une intervention peut remplacer l’entretien périodique de ces appareils, équipements et outillage. Cet énoncé est :
    • A. 

      True

    • B. 

      False

  • 3. 
    3. Comment se nomme l’instrument que le pompier utilisera pour mesurer la pression à la sortie d’une borne d’incendie?
    • A. 

      A) Tube de Bourdon

    • B. 

      B) Transducteur de pression

    • C. 

      C) Tube de Pitot

    • D. 

      D) Tube de Bernoulli

  • 4. 
    4. Un de vos élèves vous demande en quoi réside la différence entre la garniture de la bague mobile et la garniture de la douille expansible des raccords des tuyaux d’incendie. Parmi les choix suivants, lequel est incorrect?
    • A. 

      A) La garniture de la bague mobile se retrouve sur le raccord femelle d’un tuyau.

    • B. 

      B) Ces deux garnitures sont interchangeables.

    • C. 

      C) Ces deux garnitures diffèrent par leur épaisseur et leur largeur.

    • D. 

      D) La garniture de la douille expansible est installée tant sur les raccords mâles que femelles des tuyaux d’incendie.

  • 5. 
    5. Parmi les quatre outils suivants, lequel serait le plus utile pour travailler avec un trépied de sauvetage afin de permettre de hisser une victime hors d’un trou profond?
    • A. 

      A) Un palan à levier

    • B. 

      B) Des chaînes de sauvetage

    • C. 

      C) Un cric à crémaillère à levier

    • D. 

      D) Un palan à moufles

  • 6. 
    6. À quelle distance recommande-t-on de se tenir d’une ligne électrique tombée au sol et encore sous tension?
    • A. 

      A) Minimalement à 30 mètres, s’il s’agit de fils à haute tension.

    • B. 

      B) Minimalement à 15 mètres, et ce, peu importe la tension électrique.

    • C. 

      C) Minimalement à une distance égale à la portée entre deux poteaux ou tour de la ligne électrique.

    • D. 

      D) Minimalement à une distance égale à trois fois la longueur du fil électrique tombé au sol.

  • 7. 
    7. Le pompier A affirme que lors de l’effondrement d’un bâtiment, c’est l’effondrement de type en appentis qui représente le plus d’instabilité et qui est le plus susceptible de s’effondrer à nouveau. Le pompier B soutient que les deux types de vérins à vis (vérin à vis à barre et vérin à vis de soutènement) sont idéaux pour remplacer les renforts en bois dans les opérations d’étayage de tranchées. Lequel a raison?
    • A. 

      A) Le pompier A

    • B. 

      B) Le pompier B

    • C. 

      C) Les deux pompiers

    • D. 

      D) Aucun des deux pompiers.

  • 8. 
    8. Une des caractéristiques suivantes ne s’applique pas aux bâtiments de grande hauteur construits avant 1950. Laquelle?
    • A. 

      A) Leurs étages inférieurs présentent une plus grande aire de plancher que les étages supérieurs.

    • B. 

      B) Leurs murs extérieurs sont habituellement porteurs et sont construits en brique, en pierre taillée ou en béton.

    • C. 

      C) Leurs fenêtres s’ouvrent en totalité ou partiellement.

    • D. 

      D) Leurs aires de plancher sont généralement bien compartimentées et offrent une résistance adéquate en cas d’incendie.

  • 9. 
    9. Quel nom porte une grande aire ouverte à l’intérieur d’un édifice aux plafonds voûtés et comprenant plus d’un étage?
    • A. 

      A) Atrium

    • B. 

      B) Plenum

    • C. 

      C) Parabellum

    • D. 

      D) Velum

  • 10. 
    10. Le pompier A affirme que lorsque des escaliers ciseaux sont présents dans un bâtiment de grandes dimensions et qu’ils sont dotés d’une canalisation d’incendie, les points de raccordement à cette canalisation se retrouveront à tous les deux étages. Le pompier B soutient que les portes des escaliers ciseaux aboutissent dans le noyau central du bâtiment. Qui a raison?
    • A. 

      A) Le pompier A

    • B. 

      B) Le pompier B

    • C. 

      C) Les deux pompiers

    • D. 

      D) Aucun des deux pompiers

  • 11. 
    11. On peut aisément distinguer un collecteur d’alimentation d’un bâtiment de grandes dimensions d’une borne d’incendie murale placée sur le mur d’un tel bâtiment parce que :
    • A. 

      A) la borne d’incendie murale est toujours accompagnée d’un carré de manoeuvre.

    • B. 

      B) le collecteur d’alimentation se termine toujours par deux prises mâles.

    • C. 

      C) la borne d’incendie murale contrairement aux autres bornes est munie de clapets qui préviennent la sortie de l’eau si on actionnait le carré de manoeuvre par erreur.

    • D. 

      D) le collecteur d’alimentation doit se situer à une distance maximale de 150 mètres (500 pi) d’une borne d’incendie municipale.

  • 12. 
    12. Vous avez à enseigner à un groupe d’élèves de Pompier II les procédures à suivre en cas d’un incendie dans les câbles électriques et autres câbles de communication dans une salle électrique secondaire d’un bâtiment de grandes dimensions. Quelle procédure parmi les suivantes est inappropriée?
    • A. 

      A) Faire interrompre l’alimentation électrique de cette salle par l’électricien de l’édifice.

    • B. 

      B) Faire effectuer des vérifications détaillées aux étages supérieurs pour y déceler des signes de propa¬gation.

    • C. 

      C) Faire interrompre l’électricité du bâtiment en demandant un déclenchement d’artère par télécommande.

    • D. 

      D) Faire effectuer des vérifications exhaustives dans le plénum pour y déceler des signes de propagation.

  • 13. 
    13. Quel risque représente un système CVCA dit périphérique lorsqu’un incendie violent éclate sur un étage d’un bâtiment de grandes dimensions?
    • A. 

      A) Propagation rapide dans le plénum

    • B. 

      B) Risque de propagation descendante

    • C. 

      C) Absence de volets coupe-feu

    • D. 

      D) Passage de la chaleur, des flammes et de la fumée d’un étage à l’autre

  • 14. 
    14. Que signifierait pour vous le symbole suivant apposé sur un plan d’intervention?
    • A. 

      A) Attention, présence de chiens de garde

    • B. 

      B) Attention, toit à poutrelles ajourées

    • C. 

      C) Attention, planeurs en opération

    • D. 

      D) Attention, volets d’évacuation de fumée au plafond

  • 15. 
    15. Vous voulez désactiver le grognard au panneau annonciateur d’alarme d’un réseau d’avertisseur d’incendie. Vous appuierez alors sur la touche :
    • A. 

      A) ALARM ACK

    • B. 

      B) SILENCE INTERNE

    • C. 

      C) AUD SIL

    • D. 

      D) SEC ACK

  • 16. 
    16. Une des affirmations suivantes est fausse concernant la présentation de l’information d’un plan d’intervention. Laquelle?
    • A. 

      A) L’information moins pertinente doit être placée au verso du plan d’intervention.

    • B. 

      B) L’information sur un plan d’intervention doit être le plus souvent possible présentée sous la forme d’esquisses ou de photos.

    • C. 

      C) L’information présentée sur un plan d’intervention doit être claire, concise, pertinente et complète.

    • D. 

      D) L’information devrait être présentée au moyen de symboles connus de tous les utilisateurs du plan.

  • 17. 
    17. Lors d’un incendie dans un bâtiment de grandes dimensions, vous êtes responsable de l’opération de l’ascenseur pompier. À quel étage devez-vous arrêter la cabine?
    • A. 

      A) À l’étage de l’incendie

    • B. 

      B) À l’étage sous l’incendie

    • C. 

      C) Deux étages sous l’incendie

    • D. 

      D) Au moins deux étages au-dessus de l’incendie

  • 18. 
    18. Vous menez une équipe d’attaque à l’intérieur d’un bâtiment et vous manoeuvrez une lance diffuseur. L’équipe de ventilation a effectué une ouverture adéquate au toit. Afin de maintenir la stratification thermique normale à l’intérieur de la pièce, quel type de jet d’eau devez-vous utiliser?
    • A. 

      A) Un jet diffusé large dirigé vers le plafond.

    • B. 

      B) Un jet cylindrique en patron de 30° en rotation.

    • C. 

      C) Un jet diffusé étroit en patron de 30°.

    • D. 

      D) Un jet cylindrique vers le plafond.

  • 19. 
    19. Vous êtes chargé d’effectuer une tranchée de ventilation sur le toit d’un bâtiment de grandes dimensions. Quelle largeur aurait la tranchée?
    • A. 

      A) Au moins 0,3 m (1 pi)

    • B. 

      B) Au moins 0,9 m (3 pi)

    • C. 

      C) Au moins 1,2 m (4 pi)

    • D. 

      D) Au moins 1,5 m (5 pi)

  • 20. 
    21. Vous arrivez sur les lieux d’un violent incendie qui sévit dans un commerce de revêtements de plancher situé au rez-de-chaussée d’un bâtiment de trois étages. La vitrine du commerce a éclaté et des flammes sortent dans le haut de celle-ci. Les pompiers de la première équipe d’attaque ressortent rapidement du commerce et se plaignent de picotements aux poignets et à la nuque. Selon vous, à quoi cela est-il dû?
    • A. 

      A) Présence de vapeur d’eau excessive

    • B. 

      B) Présence de chaleur intense

    • C. 

      C) Dégagement excessif de monoxyde de carbone

    • D. 

      D) Dégagement d’acide cyanhydrique et de chlorure d’hydrogène

  • 21. 
    22. Une des associations suivantes est erronée. Laquelle?
    • A. 

      A) Les faits : risques de propagation

    • B. 

      B) La situation à votre arrivée : ressources disponibles

    • C. 

      C) La décision : stratégie ou plan d’action

    • D. 

      D) Le plan d’attaque : les tactiques

  • 22. 
    23. À votre arrivée sur les lieux d’un incendie, vous observez que des flammes se mêlent par intermittence à la fumée qui sort par les deux fenêtres d’un logement au troisième étage d’un bâtiment. Vous comprenez alors que l’incendie à cet endroit est sur le point de :
    • A. 

      A) Déclencher une explosion de fumée.

    • B. 

      B) Passer en phase 3.

    • C. 

      C) Provoquer un embrasement généralisé du logement.

    • D. 

      D) Manquer d’air pour assurer sa combustion.

  • 23. 
    24. Que signifient les deux lettres E de l’acronyme B.E.E.F.?
    • A. 

      A) Exploration, Extinction

    • B. 

      B) Éclairage, Évacuation de l’eau

    • C. 

      C) Exploration, Évacuation des victimes

    • D. 

      D) Étaiement, Extraction de la fumée

  • 24. 
    25. Vous êtes un des pompiers qui arrivent les premiers sur les lieux d’un incendie dans un commerce. Un pompier vient vous voir pour vous dire qu’il a trouvé une amorce. Vous comprenez alors qu’il a trouvé :
    • A. 

      A) du combustible utilisé pour propager l’incendie d’un endroit à un autre.

    • B. 

      B) la mèche d’explosif destiné à faire sauter le commerce.

    • C. 

      C) le siège du foyer de l’incendie

    • D. 

      D) un début de solution sur la façon d’attaquer l’incendie.

Back to Top Back to top