Antibiorésistance - Tronc Spécifique - Dre Michele Doucet, M.V.

8 questions | Total Attempts: 97

SettingsSettingsSettings
Please wait...
Antibiorésistance - Tronc Spécifique - Dre Michele Doucet, M.V.

    


Questions and Answers
  • 1. 
    Vous recevez un appel téléphonique d’un éleveur de bisons de boucherie qui vous décrit un grave problème de poux dans son troupeau. Comme il n’existe pas de produit homologué pour cette condition chez les bisons, il faudra prescrire un agent antiparasitaire en solution topique approuvé seulement pour les bovins. Cet éleveur est situé très loin en périphérie de votre territoire de pratique et il n’y a pas d’autre clinique vétérinaire plus près de chez lui. Il appelle très rarement votre clinique. Vous lui offrez quand même de vous rendre chez lui le lendemain pour examiner ses chèvres. Il insiste qu’il a fait le diagnostic lui-même et qu’il ne veut pas payer des frais de consultation. Il veut simplement que vous appeliez la COOP près de chez lui pour faire une ordonnance verbale. Vous n’êtes jamais allé chez ce client mais quelques-uns de vos collègues y sont déjà allés, donc il a un dossier à votre clinique. Cette situation pose un problème d’un point de vue légal, réglementaire ou éthique parce que :
    • A. 

      Les ordonnances verbales ne sont pas permises en médecine vétérinaire

    • B. 

      Les critères définissant une relation client-vétérinaire-patient valide ne sont pas tous respectés

    • C. 

      La loi fédérale canadienne interdit l’administration de tout médicament en dérogation des directives chez les animaux de consommation

    • D. 

      Le Code de déontologie de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec interdit toute prescription de médicament pour des animaux appartenant à des clients situés en dehors du territoire de pratique de la clinique

    • E. 

      Un temps de retrait homologué n’existe pas pour ce médicament chez les chèvres

  • 2. 
    Propriétés des antibiotiques(Cochez le médicament approprié pour chaque énoncé; chaque médicament ne peut être utilisé qu’une fois pour les questions #2 à #5) : Sélectionnez l’antibiotique le plus approprié : Son activité antimicrobienne est proportionnelle à la concentration maximale de l’antibiotique au site d’action versus la CMI du pathogène
    • A. 

      Oxytétracycline

    • B. 

      Marbofloxacine

    • C. 

      Florphénicol

    • D. 

      Pénicilline G

  • 3. 
    Propriétés des antibiotiques(Cochez le médicament approprié pour chaque énoncé; chaque médicament ne peut être utilisé qu’une fois pour les questions #2 à #5) : Sélectionnez l’antibiotique le plus approprié : A un très grand volume de distribution permettant une pénétration tissulaire optimale
    • A. 

      Oxytétracycline

    • B. 

      Marbofloxacine

    • C. 

      Florphénicol

    • D. 

      Pénicilline G

  • 4. 
    Propriétés des antibiotiques(Cochez le médicament approprié pour chaque énoncé; chaque médicament ne peut être utilisé qu’une fois pour les questions #2 à #5) : Sélectionnez l’antibiotique le plus approprié :Sera sous forme surtout non-ionisée dans la glande mammaire et surtout ionisée dans le plasma
    • A. 

      Oxytétracycline

    • B. 

      Marbofloxacine

    • C. 

      Florphénicol

    • D. 

      Pénicilline G

  • 5. 
    Propriétés des antibiotiques(Cochez le médicament approprié pour chaque énoncé; chaque médicament ne peut être utilisé qu’une fois pour les questions #2 à #5) : Sélectionnez l’antibiotique le plus approprié :Son activité antimicrobienne est temps-dépendante
    • A. 

      Oxytétracycline

    • B. 

      Marbofloxacine

    • C. 

      Florphénicol

    • D. 

      Pénicilline G

  • 6. 
    Votre client est furieux d’avoir eu une amende à cause de résidus illégaux retrouvés dans les carcasses de son dernier lot de 250 canards qu’il a envoyé à l’abattoir. Le médicament qui a été détecté est un antibiotique formulé pour la moulée et approuvé pour utilisation chez les poulets de chair. Vous aviez prescrit ce médicament après avoir obtenu un temps de retrait de 12 jours du gFARAD canadien. Le carnet de régie de votre client démontre qu’il a dûment respecté le temps de retrait ainsi que les directives de tenue de dossier des animaux exigées par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA).   Qui est responsable de la présence des résidus illégaux dans ce cas?
    • A. 

      L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)

    • B. 

      La compagnie pharmaceutique ayant fabriqué le médicament qui a été mélangé à la moulée

    • C. 

      Le gFARAD canadien

    • D. 

      La meunerie qui a mélangé la moulée selon votre prescription

    • E. 

      Vous, en tant que vétérinaire prescripteur

  • 7. 
    Vous devez traiter une plaie traumatique au jarret gauche chez un taureau de très grande valeur. La plaie est très profonde, mesure 3 cm de longueur. Depuis l’accident, elle a été traitée avec des agents antiseptiques topiques et de l’hydrothérapie en espérant qu’elle guérisse par seconde intention. Un pus épais et nauséabond s’écoule depuis quelques jours. Même s’il n’y a aucun signe d’atteinte de l’os pour le moment, le risque élevé d’ostéomyélite vous préoccupe. Vous effectuez une culture et un antibiogramme à partir d’un écouvillon de la plaie.Quelques jours plus tard, les résultats révèlent la présence d’une souche de Pseudomonas aerugenosa multirésistante. L’antibiogramme donne les résultats suivants: AntibiotiqueInterprétationCMI extrapoléeAmoxicilline / ampicillineRNon disponibleCefotaximeI16 à 32CeftiofurS8EnrofloxacinI2 à 8GentamicineS<2Pénicilline GR> 16TetracyclineR>8Trimétoprime/sulfaR> 64  Parmi les choix disponibles, vous décidez d’administrer du ceftiofur (poudre sodium de ceftiofur reconstitué en solution injectable par voie intramusculaire) mais vous souhaitez d’abord valider si la posologie homologuée (sur l’étiquette) serait efficace dans ce cas. Considérant que le volume de distribution du ceftiofur chez les bovins est de 0.22 L/kg et que son temps de demi-vie est de 0.82h et que vous désirez administrer l’antibiotique une fois par jour tel que recommandé sur l’étiquette, quelle posologie parmi les suivantes serait efficace ?
    • A. 

      1 mg/kg

    • B. 

      3,5 mg/kg

    • C. 

      7 mg/kg

    • D. 

      35 mg/kg

    • E. 

      70 mg/kg

  • 8. 
    Vous diagnostiquez une pneumonie chez une vache laitière en lactation. Même si vous considérez de façon empirique que l’infection serait sensible à la tétracycline, il s’agit d’une vache de très grande valeur et pour vous assurer que le traitement fonctionnera du premier coup, vous prescrivez de l’enrofloxacine (Baytril) avec une temps de retrait recommandé par le gFARAD canadien et en prévoyant une visite dans 48 heures pour évaluer la réponse au traitement. Sachant que cet antibiotique appartient à la catégorie I, vous prenez le temps de parler des risques d’antibiorésistance ainsi que des bonnes mesures de contrôle et d’hygiène à adopter pendant la thérapie. Vous vous assurez surtout que l’éleveur comprend bien l’importance de respecter l’ordonnance telle que prescrite. Cette situation clinique est préoccupante par rapport au risque de développement et/ou de transmission d’antibiorésistance SURTOUT parce que : 
    • A. 

      Aucun élément de ce cas ne permet de justifier le choix d’une antibiothérapie empirique

    • B. 

      Un antibiotique de catégorie I ne devrait jamais être administré en médecine vétérinaire car le risque pour la santé humaine est beaucoup trop élevée

    • C. 

      Les directives données à la cliente telles que recommandées pour réduire la résistance (directives de l’OMS - Organisation mondiale de la santé) sont incomplètes ou inadéquates;

    • D. 

      Il existe d’autres choix d’antibiothérapie de première ligne pour cette condition qui auraient dû être considérées avant de prescrire l’enrofloxacine

    • E. 

      Aucun aspect de ce scénario clinique ne parait préoccupant concernant le risque d’antibiorésistance

Back to Top Back to top